• Emilie RANNOU

Qu'est-ce que le déficit foncier ?


Bonjour à tous, c’est Émilie et bienvenue dans cette nouvelle vidéo. Aujourd’hui, nous allons parler du déficit foncier. Donc si vous êtes propriétaire d’un logement que vous louez en nu et que vous avez acheté soit en nom propre, soit via une SCI à l’IR, vous pouvez vous retrouver en situation de déficit foncier, donc c'est-à-dire que les charges que vous allez supporter par cette location vont être plus importantes que les loyers que vous allez percevoir.

Tous les ans, vous allez percevoir des loyers de cette location et vous allez pouvoir déduire différentes charges. Parmi ces charges déductibles, on trouve les intérêts d’emprunts, la taxe foncière, on trouve les primes d’assurance, les charges de copropriété et enfin les travaux. Attention toutefois sur les travaux, tous les travaux ne sont pas déductibles. En effet, seuls les travaux d’entretien, de réparation et d’amélioration sont déductibles, c'est-à-dire que les travaux en gros de construction, reconstruction et agrandissement ne seront pas déductibles. Alors c’est assez délicat comme nuance, mais en tout cas, sachez que par exemple, lorsque vous achetez un plateau et que vous voulez créer différents logements, les travaux ne seront pas déductibles. De même, si vous avez un commerce que vous voulez transformer en logement, ce ne sera pas déductible. Donc attention lorsque vous voulez faire des travaux pour créer du déficit foncier, méfiez-vous et vérifiez bien avant que les travaux que vous allez engager soient déductibles, parce que sinon vous allez vous retrouver en galère donc faites bien attention à cela.

Je vois beaucoup de personnes sur internet qui se posent la question des 10 700 euros, ils pensent que les 10 700 euros, c’est le plafond de déficit qui est acceptable chaque année. Alors pas du tout ! Les 10 700 euros, ce n’est valable que pour les revenus classiques (donc en général le salaire) sur la première année. Je vous explique : vous allez percevoir de votre location nue des revenus chaque année, à cela vous allez pouvoir déduire ce que je vous ai dit tout à l’heure, donc les intérêts d’emprunt, la taxe foncière, les primes d’assurance, les charges de copropriété et les éventuels travaux. Si après avoir soustrait tous ces éléments de vos revenus fonciers, vous tombez sur un résultat négatif, vous allez pouvoir la première année transférer une partie de ce déficit sur vos revenus classiques. Par exemple, vous gagnez 30 000 € à l’année grâce à votre salaire, si vous avez un déficit foncier assez important qui est encore supérieur à 10 700 €, vous allez pouvoir déduire cette somme de vos revenus classiques. Donc vous allez pouvoir déduire jusqu’à 10 700 € de vos revenus classiques la première année.

Si après avoir déduit votre déficit sur vos revenus fonciers et vos revenus classiques à hauteur de 10 700 €, il vous reste encore quelque chose, vous allez pouvoir le reporter à la deuxième année et le déduire de vos revenus fonciers, mais cette fois-ci, il n’y aura plus de plafond 10 700 € sur vos revenus classiques puisque vous ne pourrez rien déduire de vos revenus classiques.

Une chose à savoir, c’est que les intérêts d’emprunt ne sont déductibles que sur le revenu foncier. C'est-à-dire que vous allez déduire en priorité vos intérêts d’emprunt sur votre revenu foncier et si le résultat est négatif, vous ne pourrez pas reporter le résultat sur les revenus globaux, donc vous allez devoir le reporter à l’année suivante sur vos revenus fonciers, et ce jusqu’à 6 ans. Toutes les autres charges sont déductibles sur les revenus fonciers et sur les revenus globaux donc votre salaire.

Pour que ce soit un petit peu plus concret, je vous ai préparé un exemple avec de vrais chiffres.

Donc prenons un exemple, vous touchez un salaire de 30 000 € par an et vous avez un revenu foncier de 12 000 € par an, vous avez donc un immeuble, puisque moi c’est ce que je connais le mieux. Vous avez des intérêts d’emprunt qui s’élèvent à 2 300 € par an, une taxe foncière à 1 000 € par an, une assurance à 600 € par an et enfin des travaux que vous allez effectuer pour améliorer un petit peu les logements qui sont dedans, à hauteur de 40 000 €.

Donc l’année 1,