• Guillaume Malgouyres

Les DÉPARTEMENTS dans lesquels INVESTIR


Dans cet article, nous allons étudier une carte pour essayer de comprendre où est ce qu'il faut chercher pour trouver un immeuble rentable. Je vais essayer de vous faire comprendre l'intérêt de bien analyser les résultats d'une étude.

Tout d'abord, voici la carte que nous allons étudier : Il s'agit d'un carte de France qui met en valeur les différences de prix du m2 de l'immobilier par département. Il s'agit d'une carte ancienne car elle date de 2012 mais même si les prix ont un peu évolué, le principe et le classement n'a pas beaucoup changé.

Club immobilier - Département les moins chers

On remarque rapidement que les départements dans les terres sont "moins chers" que ceux en bord de mer. On reconnait encore une fois la diagonale du vide (dont Toulouse est une exception). La diagonale du vide est simplement cette zone en france où la densité de population est la plus faible. On peut donc imaginer que les secteurs dans lesquels il y a le moins de monde sont aussi les moins chers. C'est pas déconnant comme analyse, on peut se dire qu'un secteur dans lequel il y a peu d'habitants est un secteur qui est peu demandé et donc les prix de l'immobilier sont plus faibles.

Club immobilier - diagonale du vide

La question est maintenant de savoir quoi faire de ces informations :

- Est ce que cela veut dire qu'il n'y a pas de demande locative ?

OU

- Est ce que cela veut dire qu'il n'y a pas d'investisseurs et donc pas de concurrence ?

- Est ce que cela veut dire qu'il faut éviter dans les zones vertes ?

OU

- Est ce que cela veut dire qu'il faut investir massivement dans les zones vertes

Vous voyez qu'au final avec une même carte on peut avoir des analyses opposées. Certains vont lire : "Voici la carte des secteurs qui vont mourrir" et d'autres liront : "voici la carte des secteurs qui vont vous permettre de faire de très bonnes affaires"

Je ne vais pas vous dire de choisir une réponse à la place d'une autre mais je vais simplement vous donner mon analyse.

Tout d'abord, pour ma part, beaucoup de mes propres investissements se trouvent dans des zones vertes. Mais l'analyse est un peu trop rapide car en réalité, il y a plein de secteurs dans les zones roses et même rouges dans lesquels le prix de l'immobilier est en réalité à moins de 1 000 € du m2 (donc équivalent au vert foncé). La carte est en réalité beaucoup trop macroscopique et l'analyse doit se faire à une autre échelle, à l'échelle des villes directement.